Non classé

Colonie féminine

Par: Ouissal Marssaoui

J’admire les femmes positives! Les femmes qui soutiennent les autres femmes, les femmes qui autonomisent les autres femmes, les femmes qui aiment les autres femmes, les femmes qui mettent un «cœur» sur les autres postes ou photos de femmes «inconnues» simplement parce qu’elles y ont vu une sorte de beauté, des femmes qui admettent que les autres femmes sont belles, les femmes qui le déclarent sans détour aux autres femmes, les femmes qui respectent les autres femmes malgré leurs différences, les femmes dont le cœur bondit de joie quand elles voient d’autres femmes prospérer et réussir (qu’elles les connaissent ou non), les femmes qui perçoivent les autres les femmes en tant qu ‘«amies» et non «menaces», les femmes qui se sentent satisfaites de qui elles sont, les femmes qui ne projettent pas leurs propres insécurités sur les autres femmes et essaient de tuer leurs vibrations juste parce qu’elles font «mieux» qu’eux, des femmes qui, au contraire, souhaitent le meilleur pour les autres femmes et le pensent, des femmes qui aident d’autres femmes et ne s’en vantent pas, des femmes qui posent les fondements du succès des autres femmes et les considèrent toujours comme «égales».

Soyez la femme qui se chérit elle-même et celle des autres … Peu importe votre réussite, soyez la femme qui considère les autres femmes qui réussissent comme des «modèles» et non comme des «ennemis secrets».
Il n’y a absolument aucun mal à admettre à vous-même (et aux autres) que cette femme est une bombe, que l’une est stupéfiante et que l’autre est un compte-gouttes! Cela ne diminuera en aucun cas votre valeur, dans la mesure où vous vous sentirez plus content et confiant quant à qui vous êtes.
Après tout, Nous sommes toutes une version magnifiquement unique de nous-mêmes , nous sommes toutes des assommoirs à notre manière, et nous sommes toutes des mâchoires en nous-mêmes, trouvez ce chemin de vous-même et laissez-le briller, mais en attendant, ne le faites pas atténuer l’aura des autres, car le monde est trop cruel pour se haïr.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page